Un Vosgien assassiné à Madagascar


comment dire? un de plus !

 

Philippe Bertrand avait quitté la commune de Raves. Sans nouvelle depuis plusieurs mois, des amis et sa sœur viennent de découvrir sur l’île de Madagascar que le Vosgien a été tué dans de terribles conditions.

La jeune mariée a payé les assassins 300 €.

https://cdn-s-www.estrepublicain.fr/images/66B0C542-0A0F-49A3-B63E-6C84B8AC8984/LER_22/philippe-bertrand-avait-quitte-raves-il-y-a-un-an-(archives-vm)-1472732496.jpg

Photo HD Philippe Bertrand avait quitté Raves il y a un an. (Archives VM)

Sans l’opiniâtreté de ses amis et de sa sœur, la triste vérité n’aurait probablement pas éclaté au grand jour.

 

C’est au cours d’un voyage organisé dernièrement à Madagascar que quatre proches de Philippe Bertrand ont découvert la terrible nouvelle : originaire de Raves, près de Saint-Dié, le Vosgien a été assassiné.

 

La tragédie s’est déroulée dans la nuit du 23 au 24 décembre dernier, dans une villa d’Ambottibao, non loin de Tananarive, la capitale malgache.

 

Le corps de la victime a été brûlé et les cendres jetées un peu plus tard dans un canal des eaux usées, à 400 m de la propriété du Français.

Une rencontre sur internet

 

Philippe Bertrand était surnommé « Le Bil» à Raves. Ce célibataire avait ouvert en 2008 une entreprise de menuiserie, de plâtrerie, d’isolation… C’est sur les réseaux sociaux qu’il avait rencontré Sonya, une ancienne actrice malgache. Le couple s’était marié à Madagascar le 24 juillet 2013.

 

Voici un an, après avoir vendu son chalet et sa voiture, Philippe Bertrand était parti avec sa petite fortune s’installer définitivement sur l’île de l’Océan Indien.

 

Le couple avait acheté, au nom de l’épouse, une jolie villa ainsi que deux restaurants. « C’était l’homme le plus heureux du monde», raconte Dominique Rodriguez, son ami d’enfance, garagiste à Raves.

 

Le destin du Vosgien a hélas basculé en décembre dernier. Lors d’une nuit funeste, Philippe Bernard a été assassiné par des tueurs à gage, probablement engagés par l’épouse de Philippe Bertrand.

 

« Selon les auditions, ils l’ont saoulé. Un peu plus tard, ils l’ont étranglé avec une corde, puis achevé à coups de marteau», raconte Dominique Rodrigues, qui était à la brigade de recherches de Fiadananana, lors des gardes-à-vue des protagonistes. (Lire ci-dessous).

 

Le forfait aurait été commis pour 900.000 ariary, soit 300 euros.

 

Pour supprimer le corps, les bourreaux se sont procuré des pneus, 200 kg de bois et de l’essence. Les cendres ont ensuite été transportées dans une brouette vers un canal.

 

Une sorte de « crime parfait» si les proches de la victime n’avaient pas cherché à en savoir plus.

 

Le 16 mars dernier, l’action déterminante d’un colonel de la gendarmerie française a permis de confondre les protagonistes de cette macabre affaire. L’épouse, qui a vidé les comptes de Philippe Bertrand, détenus dans une banque de Saint-Dié, a reconnu les faits.

 

Au total, dix personnes ont été placées en détention préventive. Présentées ce mardi 24 mars devant le parquet, elles sont inculpées pour assassinat, soustraction de corps et association de malfaiteurs.

 

Philippe CUNY

 

A propos pépé de mada

photographe amateur
Cet article a été publié dans PRESENTATION. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un Vosgien assassiné à Madagascar

  1. claude boursel dit :

    Bonjour à tous et mes sincères condoleances a la famille ,

    Concernant l’affaire elle meme , j’ai vécus à Madagascar de 1986 à 1990 , j’avais 3 Sté dont une agrée au code des investissements ,mon opinion est que ce pays Est a évité car le Malgache a une mentalité bien spéciale sur les étrangers , Je réside au Kenya a Mombasa depuis dix ans , toujours la même epouse avec qui je suis marier depuis 9 ans , nous avons une fille qui a 6 ans .au Kenya les gens sont gentils et accueillants ils sont aussi moderne et bien instruits ,

    Cette affaire est bien triste , sa femme et les complices méritent la prison à vie ,

    Boursel Claude  

    CONSULTANT  ELECTRICAL OIL & GAS

    Mobile phone     00 33 (0) 632 281 573

    9 rue des Fusains 06800 cagnes sur mer FRANCE

       mail cboursel@yahoo.fr

     

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s